fond terroir galerie contact Présentation Le terroir Les Produits L'Exposition Le Travail de la vigne Les Vendanges à la main Un triage minutieux La Vinification Le Pressurage L'Elevage retour accueil le Talmondais Jeu dans les Vignes Château bellevueDomaine du Taillant Points de Vente Presse

Cliquez sur les vignettes de la galerie et découvrez le procédé de vinification du Talmondais !

Terroir
UN SITE UNIQUE

Le vignoble du Talmondais est le berceau d’une sélection des plus nobles cépages français, à savoir : pour les rouges, pinot noir, merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc et gamay ; et pour les blancs, chardonnay, sauvignon, colombard, ugni-blanc.

Comme les plus prestigieux vignobles...
Le vignoble du Talmondais, a une densité de ceps de 6500 pour un hectare. Ainsi mis en compétition, chaque pied produit un petit nombre de raisins, exprimant ainsi le meilleur de leurs arômes !
Le Climat
L'EXPOSITION

De part sa situation géographique, le vignoble jouit d’une aubaine divine.

Le Talmondais profite du meilleur ensoleillement du littoral atlantique. Sous l’influence de l’Estuaire, du matin au soir, les rayons du soleil viennent nourrir les feuilles et les raisins ; le vent marin offre quant à lui, une concentration des baies sans les dessécher.
Le travail de la vigne
LE TRAVAIL DE LA VIGNE

Mieux comprendre la terre c’est mieux la respecter.

Nous sommes convaincus que seul un bon raisin peut donner un bon vin. C’est pourquoi nous portons en priorité tous nos efforts sur le vignoble.

Depuis la création de ce vignoble, nous nous sommes engagés dans la voie de la culture raisonnée : nos traitements sont sans produit chimique, nos sols sont labourés et partiellement enherbés.
Nous pouvons donc dire que le vignoble du Talmondais est classé comme vignoble de référence dans le respect de la nature et de son équilibre fragile !
Les Vendanges à la main
LES VENDANGES A LA MAIN

Tradition ancestrale.
Pour faire de ce site exceptionnel, un vin unique, nous avons choisi de continuer la technique des vendanges d’antan … c'est-à-dire « à la main » !
Les plus belles grappes sont sélectionnées et cueillies manuellement ; puis elles sont acheminées jusqu’à la cave dans des cagettes, avec le plus grand soin possible.
Un triage minutieux
UN TRIAGE MINUTIEUX

Une fois les grappes récoltées, nous procédons d’abord à l’égrappage : séparation des parties végétales (rafles) des baies.
Pour le Talmondais, cette étape est obligatoire car elle évite tout goût végétal.
Puis, le triage manuel des baies permettra de repérer et donc d'éliminer les graines qui ne sont pas à maturité et celles qui sont surmûries.
Seules seront conservées pour le Talmondais les baies d'excellente maturité.
Lélevage
LA VINIFICATION

Les baies sélectionnées sont incorporées dans les fûts de chêne, pour accomplir différentes étapes naturelles et contrôlées, pour devenir ce vin unique : Le Talmondais.

La macération des baies entières se fait à froid. Ce qui permet d’extraire le maximum d’arôme de fruits rouges.
La fermentation alcoolique des graines entières se fait dans ses fûts de chêne sous température contrôlée (procédé unique).

Des brassages journaliers sont effectués manuellement, en présence d’oxygène ou pas, selon le résultat des dégustations.
La vinification
LE PRESSURAGE

La fermentation alcoolique étant terminée, nous procédons à la séparation du vin de goutte de la matière solide appelée marc.

Le marc est pressé et le vin de goutte est remis en fûts de chêne, pour effectuer une deuxième opération naturelle : « la fermentation malolactique » (transformation naturelle de l’acide malique du raisin en acide lactique).

Après cette étape, le vin devient beaucoup moins agressif, il ne demande plus qu’à vieillir.
Les soutirages
L'ELEVAGE

Pendant l'élevage, nous procédons à la séparation du jus clair des dépôts : c’est le soutirage.
Une fois le vin soutiré, il retourne mûrir tout l’hiver dans ses barriques de chêne, préalablement nettoyées.
Des ouillages réguliers (remplissage des barriques) viendront compenser la perte du volume de vin consommé par le bois. Cette dernière intervention associée à un contrôle gustatif seront les seules opérations effectuées sur le vin du Talmondais, jusqu’à sa mise en bouteille, heu … en amphore !